Créer une vie, grâce à des mots, quand il n’y a pas eu, ou à peine. En plus, avec ces mots, inventer des phrases drôles, tendres, audacieuses.

La narratrice a eu un fils. Il s’appelle Eugène. Il n’a vécu qu’une semaine, même pas deux samedis. Pas le temps de faire grand-chose de sa vie. Elle se dit alors qu’elle pourrait utiliser la littérature pour lui en inventer une, avec des aventures, des copains à la crèche, des galères d’adolescents ? Un roman qui invente une vie pour Eugène.

les vies extraordinaires d'Eugène
les vies extraordinaires d'Eugène © Radio France

« Les vies extraordinaires d’Eugène » d’Isabelle Monnin est publié en poche chez Pocket.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.