C’est l’histoire d’un berger au caractère inoubliable. Mais pour comprendre que ce caractère est inoubliable, nous prévient Giono, il faut être patient, l’observer sur de longues années. On saura alors que son action est dépouillée de tout égoïsme, et que l’idée qui la dirige est d’une générosité sans pareil. Il vit dans la vallée de la Durance, une vallée, inhabitée pauvre, sèche. Le berger parle peu, il plante des glands de chêne. Tous les jours il enfouit des glands sous la terre. Sur cent mille glands, 20 000 sont sortis. Sur ces 20 000, il compte encore en perdre la moitié.

giono
giono © Radio France

L’homme qui plantait des arbres, de Jean Giono, illustré par Will Glasauer, un livre culte à lire de 8 à 100 ans. Edité chez Folio Cadet.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.