Il y a cette mode des livres érotiques alors autant en lire de bons et bien écrit.

Les éditions Belfond ont eu la bonne idée de rééditer les Emmanuelle.

Publié pour la première fois en 1959, le livre est un choc érotique et aussi littéraire.

La narratrice est une femme heureuse, libre, aimante et aimée. Dans son récit, rien de douloureux ou sombre, mais une affirmation de la vie entière.

L’auteur est anonyme, elle serait l’épouse d’origine thaïlandaise d’un diplomate français en poste à Bankok. Dans le premier chapitre, la jeune mariée va rejoindre son mari. Elle l’aime, lui a toujours été fidèle. Installée pour un long vol , Emmanuelle montre à peine ses genoux , elle m’a fait penser à l’héroïne du « Guépard « de Lampedusa, « pudique, mais prête à être possédée.

Il n’y a rien d’humiliant ou de dépravant, de sale, de gênant au contraire, l’héroïne est innocente, et joyeuse. « Emmanuelle n’a pas honte de ses privilèges » écrit l’auteur, alors laissez donc tomber les livres gris et offrez-vous la série des Emmanuelle, d’Emmanuelle Arsand, publiée chez Belfond.

Emmanuelle
Emmanuelle © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.