J’ai lu, il y a très longtemps, les droits du lecteur de Daniel Pennac.

C’était le dernier chapitre de son livre « Comme un roman », et vingt ans après, je me souviens toujours des injonctions de Pennac, comme celui de ne pas finir un livre ennuyeux, où le droit de lire la fin avant . Ce sont des choses qu’il m’arrive de faire, et je ne me sens pas coupable grâce à Daniel Pennac.

Aujourd’hui, il adapte des droits du lecteur pour les enfants. Pour qu’eux aussi lisent uniquement par plaisir, que ce ne soit jamais un devoir et qu’ils se sentent le droit de ne pas terminer un livre ennuyeux.

Avec l’illustrateur Gérard Lo Monaco, il propose les dix droits du jeune lecteur.

Le premier d’entre eux. Le droit de ne pas lire. Et donc, de ne jamais se moquer de celui qui ne lit pas pour qu’un jour, il ait envie de lire. Le droit de sauter les pages si tu lis un gros roman que tu aimes et qui est trop long. Saute des pages plutôt que de lire une adaptation pour enfant, mal faite de ce livre. Le droit de lire n’importe quoi, n’importe où et d’aimer les mauvais livres. Et bien sur le fameux de droit de ne pas terminer un livre.

Voilà, un livre pour enfant qui donne terriblement envie de lire et en plus, il est illustré avec pop up, des images qui bougent avec lesquelles on peut s’amuser.

C’est vraiment bien.

es dix droits du lecteur de Daniel Pennac et Gerard Lo Monaco sont édités chez Gallimard Jeunesse
es dix droits du lecteur de Daniel Pennac et Gerard Lo Monaco sont édités chez Gallimard Jeunesse © Radio France

__

Les dix droits du lecteur de Daniel Pennac et Gerard Lo Monaco sont édités chez Gallimard Jeunesse

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.