C’est un petit livre que j’ai trouvé sur le comptoir de la librairie Tchann à Paris. Une librairie très chic, je ne suis pas certaine que Guillaume Musso ou Marc Levy soient en vente chez eux. Je n’y vais que pour acheter des livres sérieux. Les libraires sont accueillants, mais je me tiens à carreau. Je me souviens qu’une fois, je me suis faite engueuler par un libraire parce que j’achetais 99 francs de F Beigbeder. Mais maintenant, nous sommes réconciliés.

Et donc devant la caisse, il y avait ce petit livre, qui a pour titre « Des bibliothèques pleines de fantômes ». Aimer lire, accumuler les classer les livres est le sujet. Ce n’est pas le seul ouvrage à traiter de ce sujet. Mais l’auteur Jacques Bonnet le fait avec beaucoup d’affection et d’humour.. Il dresse pour son lecteur différentes possibilités de classement , puisqu’il s’agit du problème numéro « la solution que je préconise, ce qui est idiot, écrit-il puisque les possesseurs d’immenses bibliothèques ont déjà leur principe de range, et que les autres n’en ont que faire - est le panachage de plusieurs ordres avec une grande l’attitude vis-à-vis des règles que l’on s’est fixées. Il s’agit d’un principe pouvant d’ailleurs être étendu à la vie en général ».

des bibliotheques pleines de fantomes
des bibliotheques pleines de fantomes © Radio France

L’auteur Jacques Bonnet , qui à l’air vraiment sympathique, est éditeur et traducteur. Son livre Des bibliothèques pleines de fantômes est publié chez Denoel.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.