Elle se faisait appeler Caroline. Elle était entraîneuse dans un bar à Montparnasse.

Lui était un des plus grands artistes du 20ème siècle. Alberto Giacometti et Caroline se sont aimés. Il a réalisé un portrait d’elle. La toile a pour titre Caroline, elle date de 1965. Une jeune femme assise face au peintre. Elle porte une robe rouge. Un rayon de soleil oblique tombe sur son visage. La lumière intérieure de son visage absorbe l’attention entière de Frank Maubert. Il est critique d’art et découvre cette toile au musée d’Art Moderne.

Le dernier modèle
Le dernier modèle © Radio France

Le dernier modèle , de Franck Maubert, Mille et une nuits .

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.