C’est Colette Kerber, la fine libraire des cahiers de Colette à Paris qui m’a offert ce petit livre. Comme on offre un talisman. Il a pour titre «Lettre sur le pouvoir d’écrire ».

Elle a été écrite en février 1943, en pleine guerre, à un jeune homme qui a pour nom Jorge Semprun.

En février 1943, Jorge Semprun n’est qu’un tout jeune homme déjà engagé. Il sera arrêté avant d’avoir pu lire cette lettre, qu’il ne lira qu’à son retour du camp de Buchenwald en 1945. Il est pris alors dans un double vertige. Faut-il tout oublier pour revivre ?

Ou écrire et se rappeler ce qu’il a vécu ?

Il peut lire alors cette lettre au pouvoir d’écrire que lui a adressé Claude Edmonde Magny. Une philosophe, critique littéraire, ancienne résistante.

lettre sur le
lettre sur le © Radio France

« Lettre sur le pouvoir d’écrire » de Claude Edmonde Magny est publiée chez Climats

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.