François Sureau est avocat. Au tout début de sa carrière, il a 25 ans, il plaide devant la commission de recours des réfugiés politiques. Nous sommes en 1983, l’Espagne est une jeune démocratie et demande l’extradition des militants basques - réfugiés politiques en France. Il n’y a pas de raison de refuser sauf des rumeurs selon lesquelles la police espagnole infiltrée par des mouvements d’extrême droite n’a pas renoncé à assassiner ces militants.

François Sureau plaide pour l’extradition d’un de ces militants. Il se nomme Ibarrategui.

L'homme a été extradé vers l’Espagne et assassiné, il y a 30 ans.

François Sureau raconte que cet homme, ce long compagnonnage avec lui « Javier Ibarrategui est resté pris dans des glaces éternelles. La faute a des pouvoirs que l’amour n’a pas ».

Il faut lire ce livre.

le chemin des morts
le chemin des morts © Radio France

François Sureau , le chemin des morts , un récit, publié chez Gallimard .

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.