Un nouvel album de Grégoire Solotareff , c’est quelque chose. Quand, vous êtes grands, vous recevez un nouveau Modiano avec gratitude, quand vous êtes petits, un nouveau Solotareff, vous fera le même effet.

Le nouveau Solotarff, est un grand album bleu vif, avec en couverture un oiseau rouge, le bec jaune, l’œil a qui on ne l’a fait pas. Il est d’ailleurs assis sur la tête d’un crocodile vert, les yeux oranges, qui se demande, comment il a pu en arriver là.

Accepter qu’un oiseau le prenne pour une chaise.

Une histoire donc d’oiseau dans le ciel bleu, qui rejoint un crocodile dans les eaux bleues du Nil.

En quatrième de couverture, Grégoire Solotareff, dédit ce livre à André François, pour son livre inégalé, « Les larmes du crocodile ». Un classique de la littérature pour enfants, édité il y a plus de 40 ans. André François était un grand artiste. Il a illustré des textes de Prévert, de Boris Vian, il était affichiste, mais il est aussi un grand sculpteur.

croco
croco © Radio France
« César » de Grégoire Solotareff, édité à l’école des loisirs.
croco
croco © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.