Si on résumait une vie à l’essentiel, le paradis et l’enfer. A de minuscules et délicats dessins, à des mots choisis qui diraient tout cela.

En famille, ils racontent tout cela, la fille, Marie Modiano, poète et musicienne, la mère, Dominique Zerhfuss, dessinatrice, le père, Patrick Modiano, écrivain.

C’est un tout petit livre, imprimé sur un beau papier, avec des illustrations aux couleurs fortes, rouge, violet, jaune, bleu.

J’ai commencé par lire « Le paradis ». J’ai lu «J’avais vécu ma vie, je ne me souciais plus du passé et encore moins de l’avenir » sur la page de gauche, le dessin d’un lac vert, avec un bateau, des cygnes, une île, un palmier, quelques nuages. Et je ne suis dit, voilà le paradis pour Patrick Modiano., ne plus se soucier du passé et encore moins de l’avenir. Ëtre au bord de ce lac, dessiné par Dominique Zehrfuss.

Plus courageuse, j’ai commencé l’enfer. Ah, ce cri strident qui me poursuit sans relâche, écrit Marie Modiano, et aussi. « La craie siffle sur le tableau noir, pendant que les élèves déclinent le mot « terreur ». Ah je comprends cela.

28 Paradis, 28 Enfers : la famille Modiano
28 Paradis, 28 Enfers : la famille Modiano © Radio France

Dominique Zerfuss, Marie Modiano, Patrick Modiano, 28 paradis, 28 enfers, sont publiés aux éditions du Promeneur.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.