Saul Bellow a reçu le prix Nobel de littérature en 1976. Il était pour moi le grand écrivain américain que j’avais oublié de lire. C’est Françoise D’Avout qui travaille au service de presse de chez Gallimard qui m’a encouragé à le lire. « C’est un écrivain pour toi ». Elle m’a donc envoyé deux romans de Saul Bellow. Herzog , l’histoire d’un homme saisi en plein d’effondrement au moment de son second divorce.

Et « La planète de Mr Sammler ». Un ancien déporté, universitaire, spécialiste de la poésie anglaise, voit un pickpoket en action dans un bus. Il fait semblant de ne pas le voir. Mais le voleur a vu qu’il l’avait vu.

Avec des deux romans, Gallimard propose un troisième trésor, une introduction de Philip Roth, l’écrivain américain, mon écrivain préféré. Et un des écrivains que Philip Roth admire le plus au monde est Saul Bellow.

Roth a rencontré Saul Bellow. Ce dernier lui a confié qu’il avait toujours le sentiment de ne pas être un écrivain américain légitime, car fils d’immigré, il avait ce doute qu’il lui coulait dans les veines.

Herzog et La planète de Mr Sammler de Saul Bellow avec une introduction de Philip Roth sont publiés dans la collection quarto chez Gallimard .

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.