Il y a quelque chose de gonflé dans ce petit livre. Martin Page est un jeune auteur, il est né en 1975, qui a déjà publié une vingtaine de romans, avec des titres, qui sont déjà tout un programme :

Comment je suis devenue stupide.

La mauvaise habitude d’être soi.

Plus tard, je serai moi.

Dans ce dernier roman, il s’attaque à un monstre de la littérature. Samuel Becket. L’auteur d’En attendant Godot , prix Nobel de Littérature en 1969. Martin Page en fait un personnage de roman.

On n’ose pas lire Beckett, on en a presque peur. Alors Martin Page le transforme en écrivain loufoque.

« L’excentricité est au cœur de mon livre » fait dire Martin Page à Samuel Beckett.

« J’ai écrit ce livre pour dire que la littérature et les grands écrivains sont pour tout le monde ».

martin page
martin page © Radio France

Martin Page , « L’apiculture selon Samuel Beckett » chez Points Seuil.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.