Le titre de ce roman américain est « Baby Love » et on entend tout de suite la chanson du même nom. Les Supremes qui chantent à leur amant de ne pas s’éloigner.

Quatre adolescentes, en manque d’amour. Sandy, Tara et Wendy sont enceintes, confrontées à l’absence. Leurs petits copains sont égoïstes, ne les aiment plus, pas ou mal. Sandy, Tara et Wendy aiment avec tendresse leur enfant, la seule chose qu’elles ont réussie. Ann a quitté l’université pour suivre son professeur, dont elle est amoureuse, et qui finit par l’abandonner.

Elles n’ont aucune expérience de ce que peut être une vie où elles ne seraient pas seules.

Elles se retrouvent dans une petite ville de la banalité américaine. Mais cette banalité n’est qu’apparente...

Ce roman « Babylove » a été écrit il y a 30 ans, il ressort aujourd’hui.

Baby Love, de Joyce Maynard, traduit de l’américain par Mimi Perrin, est édité chez Philippe Rey.

Baby Love
Baby Love © Radio France
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.