Entre 1992 et 1995, Sarajevo, la capitale de Bosnie-Herzégovine a subi un siège de plus de mille jours qui a fait près de 10 000 morts; 20 ans après cette guerre oubliée est omniprésente.

Le dessinateur Pierre Marques dessine Sarajavo « Dessiner des mosquées, regarder les vieux jouer aux échecs sans vraiment suivre la partie en se demandant s’il jouaient aux échecs, avant ».

Dans cette bande dessinée, écrite par Mathias Enard, le narrateur doit créer un monument pour cette guerre oubliée. Un monument qui ne soit ni serbe, ni bosniaque, ni croate.

Comment honorer la mémoire, non des héros mais celle des anonymes ?

Tout sera oublié
Tout sera oublié © Radio France

Une réponse est dans cette bande dessinée. « Tout sera oublié » de Pierre Marques et Mathias Enard, publié chez Actes sud BD.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.