Annie Ernaux revient sur ce qui a fait d’elle une lectrice et un écrivain, trahissant ainsi Yvetot, l’épicerie café de ses parents, lieu où l’on parle, mais d’où la littérature est absente.

A Yvetôt, dans le café familial, la mère d’Annie Ernaux lit avec plaisir, mais cache certains titres. Certains livres sont dangereux. Elle cache "Une vie" de Maupassant, qu’Annie Ernaux découvre dissimulée parmi des paquets de café..

Retour à Yvetôt
Retour à Yvetôt © Radio France

Annie Ernaux écrit : "Les livres ont donc constitué très tôt le territoire de mon imaginaire. Plus tard, j’y ai trouvé le mode d’emploi de la vie, un mode d’emploi auquel j’accordais beaucoup plus de confiance qu’au discours scolaire ou au discours de mes parents. J’étais encline à penser que la réalité et la vérité se trouvaient dans les livres, dans la littérature."

Retour à Yvetot , de Annie Ernaux, est publié chez Mauconduit.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.