"Comme toutes les vraies histoires, c'était il y a longtemps."

Cela pourrait être un conte, sans date, un peu irréel.

Ils sont enfants, Natacha tombe amoureuse de son voisin Quentin. Il est gentil, l’aime bien, mais est incapable de l’aimer davantage. D’ailleurs, il est incapable de tomber amoureux de qui que ce soit. Imaginer, cela, vous, avoir un cœur qui ne se fend jamais. C’est terrible, non, de traverser sa vie ainsi ? Et Natacha alors, est ce que ce n’est pas terrible aussi, d’aimer toute sa vie un homme qui ne vous aime pas ? Qu’est ce qu’il y a de pire ?

Voilà donc ce conte sous la forme d'un gros et envoutant roman.

J’étais Quentin Erschen
J’étais Quentin Erschen © Radio France

« J’étais Quentin Erschen » d’Isabelle Coudrier est publié chez Fayard

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.