Dans son dernier livre, un recueil de nouvelles, Amos Oz raconte des femmes et des hommes dans un kibboutz dans les années 60. Un monde de pionniers ou tout ce partage dans une stricte égalité. Les intellectuels travaillent dans les poulaillers, les enfants ne vivent pas avec leurs parents et dorment dans un dortoir, les repas sont pris en commun, l’argent qui vient de l’extérieur, est partagé entre tous selon les besoins.

« Au début de la fondation du kibboutz, nous formions une grande famille » écrit Amos Oz « bien sûr, tout n’était pas rose, mais nous étions soudés. Le soir, on entonnait des mélodies entrainantes et des chansons nostalgiques ».

"Entre amis"
"Entre amis" © Gallimard

Entre amisd’Amos Oz est publié chez Gallimard

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.