Frédéric Pajak est un dessinateur et un écrivain né en 1955. Il est orphelin de père, ce manque est une présence obsédante dans toute l’œuvre de Pajak. Une œuvre qui associe dessins à l’encre de chine et texte personnel.

L’an dernier, il avait publié « une immense solitude ». Le récit d’un voyage à Turin, la ville qui a inspirée Friedrich Nietzsche et Cesare Pavese. Ils n'ont rien en commun, mais pour Fréderic Pajak, ils ont l’essentiel. Ils sont tous deux sont orphelins de père, tous deux ont deux ont été élevés par des mées et des grands-mères seules, tous deux n'ont jamais su se faire aimer d'une femme, tous deux ont eu une vie trop courte. L’auteur se glisse en eux et dans cette ville sombre.

Dans son nouvel album, Frédérik Pajak part en bateau vers Ibiza avec le critique littéraire allemand, Walter Benjamin.

Pajak
Pajak © Radio France

C’est un tout autre voyage. Il est plus lumineux. La faute à Ibiza des années 20. C’est grandes maisons de pierres blanches, ses élégantes paysannes. Pourtant l’Histoire, celle si violente du 20e siècle est présente.

Fréderik Pajak l’a porte en héritage. Malgré les voyages.

« Manifeste incertain », est le titre de ce nouvel album, il est publié aux éditions du Noir et Blanc.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.