Voilà un livre que je n’avais pas du tout envie de lire, le récit de cette jeune femme, Anne Dauphine Julliand, dont un de ses quatre enfants, une petite fille nommée Thaïs, est morte à l’âge de 3 ans d’une maladie génétique.

Une journée particulière
Une journée particulière © radio-france

J’avais mis très longtemps à avoir le courage de lire les livres de deux grands écrivains, Camille Laurens et Philippe Forrest, sur ce que chaque parent redoute le plus férocement, la mort d’un enfant.

Je l’ai pourtant refermé heureuse. Peut-être que vous ferez de même.

Une journée particulière , de Anne Dauphine Julliand, est publié aux éditions Les Arènes.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.