C’est grâce à Patti Smith, la poète, chanteuse, auteure de cette formidable autobiographie « Just kids » publié en poche chez Folio l’année dernière, que j’ai eu envie de lire ce livre.

Elle a écrit la préface de ce roman publié en 1965. Albertine Sarrazin, prostituée, poète, délinquante, géniale, ex-taularde raconte sa vie.

Patti Smith lui écrit « Mon Albertine. Peut-être est-ce mal vu de parler de soi tout en écrivant d’une autre, mais je me demande bien ce que je serais devenue sans elle. Sans Albertine pour me guider, aurais-je fanfaronné de la même façon, fait face à l’adversité avec la même ténacité ? Sans l’Astragale comme livre de chevet, mes poèmes de jeunesse auraient-ils eu le même mordant ».

L'astragale
L'astragale © Radio France

« L’astragale » d’Albertine Sarrazin aux éditions Jean Jacques Pauvert avec une préface de Patti Smith

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.