C’est dans la collection « raconter la vie » dirigée par Pierre Rosanvallon et qui donne la parole aux invisibles, qu’Annie Ernaux a choisi d’écrire sur la vie dans un hypermarché.

Elle décrit les marques, les lumières, l’allure des caissières, le type de clientèle selon les heures et les jours, les types de promotion selon les mois. Par son regard et son écriture, Auchan devient une immense scène de théâtre où se jouent les scènes de notre modernité. Elles sont violentes, luttes de classe, racisme, pauvreté, rejet, manipulation de nos désirs et parfois tendres.

Regarde les lumières mon amour
Regarde les lumières mon amour © Radio France

Annie Ernaux « Regarde les lumières mon amou r ». dans la collection « raconter la vie » édité au Seuil

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.