Elle est née en Algérie , son père est infirmier, un jour, à cause d’une dispute avec un préfet , il a fallu fuir vers la France , quitter son pays, sa langue, la jolie maison pour un HLM.

Au collège, en France, il y a monsieur Frankahauser, le professeur de français. Il est très beau, et veux détruire les murs. « Le plus grand des ghettos est dans vos têtes et c‘est à vous d’en sortir ». Il emmène ses élèves au théâtre voir Antigone d’Anouih.

Salima lit et relit la pièce, elle est Antigone, rêve de pouvoir mourir comme elle.

C’est ainsi que Salima a poussé les murs, ce livre puis d’autres se transformant en arme pacifique. Mais sa mère veille, si tous ces livres faisaient de sa fille, une jeune femme libre ?

Du côté de chez moi
Du côté de chez moi © Radio France

« Du côté de chez moi » de Salima Senini , dans la collection dirigée par Laurence Lacour aux éditions des Arènes .

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.