« Il y a de tout dans mon machin, pour s'instruire et pour s'amuser ». C’est ainsi que Céline présente à Gaston Gallimard le manuscrit de « Voyage au bout de la nuit ».

Il écrit aussi C'est du pain pour un siècle entier de littérature. C'est le prix Goncourt 1932 dans un fauteuil pour l'Heureux éditeur qui saura retenir cette œuvre sans pareille, ce moment capital de la nature humaine…

Il a raison mais Gaston Gallimard refuse le texte qui sera publié chez Denoël. Il rate le Goncourt en 1932 et obtient le Renaudot.

Les jeunes éditions des Saints Pères proposent des facs simili de manuscrits originaux et proposent la première version du manuscrit Voyage au bout de la nuit de Céline.

voyage au bout
voyage au bout © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.