C’est Cécile Guibert, l’auteur du très fort « Réanimation », récit du retour vers la vie de son mari, qui m’a parlé pour la première fois de Vie et Opinion de Tristram Shandy, chef d’œuvre écrit au 18 ème siècle par Laurence Stern.

Laurence Sterne est un vicaire de province qui écrit à l’âge de 45 ans, ce premier roman qui selon Diderot est « le plus fou, le plus sage, le plus gai de tous les livres ».

Je cite Cécile Guilbert pour vous convaincre de lire cette star de la littérature britannique, « une écriture boostée, shootée, comme démultipliée sans fin dans la spirale du bonheur de vivre et d’écrire qui désormais) n’en font plus qu’un. Laurence Sterne assène « J’écrirai aussi longtemps que je vivrai : tel est mon dada, mon unique califourchon. ». Ou encore « j’ai une furieuse envie de commencer par une pure billevesée, et je ne vois point m’en priver ».

tristam
tristam © Radio France

Cela tombe bien, les éditions Tristram proposent une édition de poche de La vie et les opinions deTristram Shandy » dans la traduction de Guy Jouvet.

Vous pouvez et devez aussi lire le récit consacré à la résurrection de son mari parCécile Guilbert , il a pour titre « Réanimation » il est publié chez Grasset.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.