Etienne Gendrin vient d’une grande, grande famille française. C’est-à-dire que sa grand-mère a eu 9 garçons. Elle les a élevés et nourris. Ils vivaient à Colmar. Son grand- père était professeur de maths. Elle ne travaillait pas, parce qu’à l’époque les épouses ne travaillaient pas, sinon c’était humiliant pour le mari.

Sa grand-mère était une nourrisseuse. L’activité principale de sa vie : faire à manger. Mais pas n’importe quoi, des bonnes choses. C’est à travers cette fonction que son petit-fils lui a demandé de lui raconter sa vie.

gendrin
gendrin © Radio France

Comment nourrir un régiment , d’Etienne Gendrin chez Casterman, éditeur à Paris et à Bruxelles.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.