Voilà un roman très drôle. Les personnages sont pathétiques, on a envie de les secouer , on se dit qu’ils sont presque pires que nous et même mieux, qu’en comparaison, on n’est pas si mal.

C’est donc l’histoire d’une famille américaine, la famille Copland. Le papa, pas si mauvais bougre, ne parle que de lui, sait tout sur tout, on a déjà envie de l’oublier. La maman, Madame Bovary en plus sympathique, lit des livres, rêve d’autre chose, mais ne sait pas quoi. La fille, une ado qui rêve de devenir l’héroïne d’une émission de télé-réalité. Heureusement, il y a le fils dans la famille Copeland, sentimental et surdoué.

Famille heureuse
Famille heureuse © Radio France

Une famille heureuse , d’Élisabeth Crane, traduit par Bruno Boudard, est publié chez Phébus.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.