L’éditeur et écrivain Jean Marc Roberts est enterré ce matin et j’avais envie de vous parler d’un livre qu’il adorait. « Passion simple » d’Annie Ernaux. Il disait le relire tous les ans. Annie Ernaux fait le récit d’un an d’attente. Pendant un an, elle a aimé un homme et l’a attendu chez elle. C’était un diplomate russe, il était marié.

Jean Marc Roberts citait souvent la dernière phrase du livre d’Annie Ernaux, disant qu’il aurait aimé en être l’auteur, « quand j’étais enfant, le luxe, c’était pour moi les manteaux de fourrure, les robes longues et les villas au bord de la mer. Plus tard, j’ai cru que c’était mener une vie intellectuelle. Il me semble maintenant que c’est aussi pouvoir vivre une passion pour un homme ou une femme. »

passion simple
passion simple © Radio France

« Passion simple » d’Annie Ernaux est disponible en poche chez Folio

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.