Une personne est une personne grâce à d’autres personnes, écrit Noviolet Bulawayo. Elle est née et a grandi au Zimbabwe, avant d’émigrer aux Etats-Unis où elle est professeur à l’Université de Stanford, en Californie. Il nous faut de nouveaux noms est son premier roman.

Chérie a dix ans et habite le quartier de Paradise. Rien ne lui échappe : son père les a oubliés, le Christ est mort, la preuve, il n’y a plus d’eau chaude pour prendre une douche. On rêve d’Amérique, mais quand il faut y vivre pour de vrai, que ce n’est plus un rêve, comment continuer à rêver ?

noviolet bulawayo
noviolet bulawayo © Radio France

Il nous faut de nouveaux noms , le premier roman de Noviolet Bulawayo , est traduit en anglais (Zimbabwe) par Stéphanie Levet. Il est publié à la NRF, dans la collection Monde Entier, chez Gallimard.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.