Dans « nos baisers sont des adieux », Nina Bouraoui se racontait dans le regard de ceux qui l’avaient aimé et qu’elle a aimés. C’est un livre lumineux et c’est à ce livre que j’ai pensé en regardant l’album de photographies d’Anne Wiazemsky.

En 1967, Anne Wiazemsky s’offre un Pentax avec lequel elle photographie ses proches.

Les photos ont été ensuite rangées, enfouies, cachées, abimées, perdues. Elle en a retrouvé certaines, a choisi de publier les portraits de ceux qu’elle aimait et qu’elle aime toujours.

Il lui est revenu alors en mémoire ces lignes du poète Rutebeuf

Que sont mes amis devenus

Que j’avais de si près tenu

Et tant aimés

Jean Luc Godard, Jean Pierre Leaud, Juliet Berto, Mireille Darc, Jeanne Moreau sont dans cet album familial.

Sur les liens d’amour et d’amitiés, sur ceux qu’il en reste des années après, vous pouvez lire « Nos baisers sont des adieux » de Nina Bouraoui, paru en poche chez J’ai lu et cet album « Photographies » d’Anne Wiazemski publié chez Gallimard.

Nos baisers sont des adieux
Nos baisers sont des adieux © Radio France
Photographies
Photographies © Radio France
](http://www.franceinter.fr/dossier-les-aventuriers-de-montreuil)
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.