Mamouchka m’a fait penser à ma grand-mère GInda. Qui elle aussi était russe, et ronde et douce. Je ne suis pas la seule à avoir la chance d’avoir une mamouchka.

Et cet album, Mamouchka, la décrit avec beaucoup de tendresse.

Mamouchka est très très vieille, elle a beaucoup de mal à se déplacer. Mais un de ses plaisirs est d’aller au marché de son village. Elle y achète un gros pain. C’est son plaisir du samedi. Un jour, chez un brocanteur, qui ne vend pas grand-chose, elle trouve un beau coussin brodé de jolis nuages bleutés.

« Il vous procurera le repos dont vous rêvez. Il est si doux. C’est ma femme qui l’a brodé du temps où elle était jeune fille » lui explique le brocanteur.

Rentrée chez elle, Mamouchka s’installe sur son fauteur, son coussin aux nuages brodés dans le dos et s’endort. Elle rêve

.Elle revit sa vie. Quand elle n’était pas une mamouchka, mais une jeune fille amoureuse, puis une jeune épouse et une mère de jeunes enfants.

Mamouchka 2
Mamouchka 2 © Radio France

Michel Piquemal , l’auteur de cette histoire, est un ancien instituteur, qui enfant lisait tout le temps . « Derrière chaque livre que j’écris, il y a un livre que j’ai aimé enfant. » dit il.

Les illustrations sont de Nathalie Novi , elle est une ancienne élève des beaux arts de Paris où elle a appris la gravure en taille douce.

Mamouchka et le coussin aux nuages de Michel Piquemal, illustré par Nathalie Novi, est un album Gallimard Jeunesse .

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.