Ce matin, on parle d'un type bien

Ce n’est pas le moindre des défauts des journalistes que de ne pas savoir dire du bien quand cela se justifie. Eh bien essayons de réparer un peu cela en parlant de Chems-Eddine Hafiz, le recteur de la Grande Mosquée de Paris. Celui-ci publie, au moment de l’anniversaire du 11 septembre de 2001, et du procès des attentats du 13 novembre 2015, son « Manifeste contre le terrorisme islamiste. »

Un texte précis, tranchant, qui sort la semaine prochaine, aux éditions Erick Bonnier, et dont les extraits seront dans Le Point dès demain. Un livre qui atomise la rhétorique islamiste par les textes, par le Coran. 

Chems-Eddine Hafiz est un homme courageux mais aussi précieux. Le meilleur rempart de la laïcité aujourd’hui, c’est peut-être lui.

  • Légende du visuel principal: Etienne Gernelle © Radio France / Christophe Abramowitz
Thèmes associés