Billet d'Humeur Justin Folger 30/12/2013
Billet d'Humeur Justin Folger 30/12/2013 © Justin Folger

Arthur Dreyfus explore notre temps, le bonheur et ses méandres avec le créateur de dessins d'humour Voutch .

Paru le 5 décembre 2013 : Tout se mérite aux éditions le Cherche Midi.

Le billet d'Arthur Dreyfus :

"Bonsoir tout le monde, il se passe des choses,

Mais d’abord, un salut. Saluons le courage de Manuel Valls, dans sa volonté de limiter, plus que d’interdire, les réunions publiques de Dieudonné. Bien sûr, quand on réfléchit vite, on crie à l’injustice : on n’interdit pas la liberté d’expression. Qu’on soit pour ou contre Dieudonné (c’est-à-dire que l’on ne soit pas antisémite, ou bien qu’on le soit, comme le sale gosse professionnel Anelka, et tant d’autres pauvres supporters qui reproduisent un geste suffisamment flou pour qu’on s’abstienne de le faire si l’on a la moindre conscience anti-raciste), le gouvernement n’a pas à dire ce qui est drôle, ou ce qui ne l’est pas.

D’accord. Seulement, de même que la loi Gayssot a été créée pour éviter aux juges de « juger l’histoire », les mots de M. Valls dés-humorisent le spectacle de Dieudonné. Bien qu’on veuille se persuader que le ministre a fait « une gaffe », une erreur de stratégie, ce sont des mots bien pesés, et on peut en être sûr : bien pensés. Des mots en forme de signal, pour dire que le gouvernement, OUI, se donne pour vocation de lutter contre le racisme, et contre toute incitation à la haine raciale.

Un spectacle sur la banane retrouvée d’un singe ressemblant à Christiane Taubira ? Pour ma part, OUI, j’ai envie que mon gouvernement « cherche toutes les voies juridiques » pour l’interdire. Tant pis pour l’humour. Un spectacle qui suggère d’envoyer Patrick Cohen dans des chambres à gaz – qui paradoxalement, si l’on en croit M. Faurison, n’auraient pas existé ; cherchez la logique – je dis OUI, j’ai envie que mon gouvernement « cherche toutes les voies juridiques » pour l’interdire. Tant pis encore pour l’humour.

Malgré la mode, je préfère vivre dans un projet de société politiquement correct et respectueux de l'intégrité de tous, que dans une société politiquement « incorrecte », mais raciste, antisémite, et homophobe. On avance en combattant le mal par le meilleur, et non le mal par le pire. Alors même si le gouvernement échoue, même si les « voies juridiques » ne sont finalement pas trouvées, ou pas applicables, ne l’accablons pas comme lorsque la courbe du chômage ne recule pas suffisamment. M. Valls n’interdit pas a priori, il restreint a posteriori une parole systématique. Ce n’est pas un vœu pieu, c’est un symbole – et dans la conjoncture actuelle, un courage."

J'ai rêvé que...

Laurent Allen-Caron rêve beaucoup. Chaque lundi, il vient raconter à l'invité du jour, le rêve qu'il a fait en sa compagnie la nuit précédente. Aujourd'hui, il a rêvé de Voutch.

La gourmandise d’Eva Bester

Chaque jour, Eva Bester déniche, un objet, une idée ou une pépite, qui pourra être insolite, consolatoire, poétique, ou tout simplement divertissante.

Aujourd'hui, le dessinateur Glen Baxter

Le répondeur fantasmé de Gurwann

Chaque jour, Gurwann Tran Van Gie orchestre la voix libérée d'auditeurs imaginaires.Une Cour des Miracles téléphonique où se côtoient, entre les bips, le meilleur du pire, le pire du meilleur et bien plus encore...

Voutch Tout se mérite
Voutch Tout se mérite © radio-france
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.