Une nouvelle découverte : elle s’appelle Maissiat. Elle est auteur compositeur interprète et vient tout juste de sortir son premier EP 5 titres, qui préfigure un album qui devrait sortir dans le courant de l’automne prochain. Vous n’avez pas eu envie de patienter jusque là pour nous la présenter.

Désormais on peut le dire, le format EP de 5 ou 6 titres semble se substituer au format 45 tours de mon enfance, qui permettait de nous familiariser avec l’univers d’un nouvel artiste. C’est encore le cas ici avec Maissiat qui d’emblée, nous ouvre les portes sur son étrange monde onirique. Sa voix élastique et féline nous lance dans un jeu de pistes labyrinthiques, fait de mots qui sonnent, qui suggèrent et éclatent en métaphores.

Extrait de « Jaguar »

Clémentine Maissiat pose les fondations de son nouveau projet avec la volonté d’affirmer quelques partis pris artistiques. En premier lieu celui de composer ses morceaux uniquement avec son piano dont les arpèges s’enroulent autour d’une batterie, de quelques percussions et de petits bruits d’ambiances. Pas de basse, ni de guitares. La voix comme un instrument, la voix musicienne.

Extrait de « Le départ »

Les chansons atmosphériques de Maissiat sont réalisées avec la complicité de Katel, autre figure féminine de la chanson hexagonale et c’est sans nul doute le mariage de ces deux sensibilités qui fait mouche. Des chansons clés qui ouvrent la porte du gynécée et de ses secrets d’alcôve.

Extrait de « Trésor »

L’album qui sortira l’automne prochain possède déjà un titre : « Tropiques ». Sous ceux de Maissiat, il y aura tout le charme d’un climat où la chaleur des sens vient à bout de tous les frimas.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.