Voici le quatrième album de Wax Tailor, considéré comme le chef de file de la scène trip hop et d’un rap cinématique. Ce Français, originaire de l’Eure s’est imposé dans près de 50 pays devenant l’un des plus importants ambassadeurs de la musique française à l’étranger.

Extrait de « Only Once »

Wax Tailor signifie en anglais « tailleur de cire ». Plus que jamais, la bonne définition pour comprendre sa façon de jouer et d’utiliser les vinyles pour composer et réaliser un vrai film audio. Ce nouvel album raconte l’histoire d’un enfant prisonnier de sa bulle, en quête d’un arc en ciel poussiéreux qui n’a trouvé que la musique pour s’évader. Sur cette trame un peu naïve, Wax Tailor a réalisé un projet ambitieux et solide, une fable aux effluves autobiographiques qui restitue la beauté du rapport fétichiste que Wax Tailor a toujours entretenu avec le vinyle. Le disque est aussi l’occasion de laisser la part belle aux rencontres et aux voix, comme celle de Jennifer Charles la chanteuse envoutante d’Elysian Fields.

Extrait de « Heart stop »

Un ordinateur au disque du vierge, un sampleur et des vinyles pour tout bagage. C’est le grand orchestre mobile de Wax Tailor, parti à New York pour traquer une inspiration nouvelle avec l’envie de rendre hommage à la musique de la fin des années 60 au moment où se joue une mutation sociale. Sous ses milliers de samples, Wax Tailor cherche la plage. Il va la trouver entre autre avec Aloe Blacc.

Extrait de « Time to Go »

Avec ce nouvel album, Wax Tailor réaffirme la noblesse créative du sampling, là où ces dernières années on ne voyait que facilité et absence d’émotion. Il conjugue aux morceaux de son disque la voix d’un narrateur de la BBC, le comédien Don Mc Corkindale.

Extrait de « From the dark»

La haute-couture fait toujours recette dans le monde entier, on peut y inclure désormais ce tailleur de son et de voix sur mesure. C’est un fait. Wax Tailor est riche.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.