Voici le cinquième album de la chanteuse auteur-compositeur Mell qu’elle a intitulé « Relation cheap », recueil de chansons qui tourne autour du thème de l’amour avec un certain sens de la dérision.

Une mademoiselle 100 000 volts qui chevauche la rutilante mécanique des sentiments amoureux avec sa guitare comme arme fatale. Et le besoin de renouer avec l’insouciance souvent insolente des sixties, lorsqu’il fallait ouvrir le chemin. Surf guitare qui tient parfaitement sur la ligne d’un garage yéyé toujours impeccable, miss Mell déconne et détonne, et ça fait du bien.

Extrait de « Un pied dans le vide »

C’est un fait, Mell regarde ses contemporains avec une distance souriante, mais elle dit de nous et de notre époque une chose assez fondamentale. Les relations humaines, malheureusement, sont mises au même régime minceur de la société du zapping, où tout passe, tout lasse, tout casse à la vitesse du son. La société de la surconsommation appliquée aux relations humaines ça fait des dégâts. Mieux vaut pourtant en rire.

Extrait de « What’s your name again ? »

L’histoire personnelle de Mell est traversée par le sentiment d’urgence et par la mythologie du rock’n’roll. Enfant, elle n’a pas fait que chanter devant sa glace avec une brosse à cheveux. A huit ans, elle pique la guitare paternelle, saute sur son lit en brandissant l’objet du délit qu’elle ne tarde pas à casser en deux. Cela conditionne d’une certaine façon un destin. Et une réalité. C’est sa guitare qui sera son unique langage.

Extrait de « Oh mon amour »

Mell le confie. Pendant longtemps la musique fut pour elle une exquise excuse pour pouvoir communiquer, à l’abri d’une chanson et d’un rock alternatif. Désormais, avec ce nouvel album, Mell remet en question son joli bazar. Moins de jeux de mots faciles qui évitent de ne rien dire, plus de rigueur dans la musique. Sans pour autant perdre le sens de sa liberté, de l’auto dérision et jouer à être quelqu’un d’autre.

Extrait de « Sur le départ »

Ce cinquième album de Mell sonne aussi comme un exemple qui doit donner du courage à tous les artistes qui continuent de galérer. Après quatre albums prétextes surtout à de belles rencontres, vient donc encore le moment possible de l’accomplissement. Où seule face à sa guitare on se dit : Je n’ai plus d’autres choix que de faire un bon disque…

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.