Par Laurence Peuron.

Voici un jeune musicien américain : « Perfume Genius » .Oui, on enjambe les fuseaux horaires. Seattle, à quelque 8000 kilomètres de Moscou et 10 heures de décalage horaire. The "rainy town" comme on la surnomme parce qu’il y pleut beaucoup. Capitale du grunge dans les années 90, Nirvana, Kurt Cobain. A l’époque, c’était la rage qui s’exprimait musicalement, aujourd’hui, avec Perfume Genius on est plutôt dans le gros spleen.Extrait de "Normal Song" Une chanson normale pour un garçon qui a dû batailler adolescent contre les clichés moraux des gens dits normaux. Et là il est question de sexualité. Mike Hadreas, c’est le nom du jeune homme à l’allure faussement sage qui a monté Perfume Genius. Mike Hadreas se revendique musicien gay. Pas sûr que ça veuille dire grand chose en termes de création, politiquement aux Etats-Unis notamment, c’est sans doute très différent.Là, une chanson qui sent le règlement de compte familial. « Dark Parts » où il est question d’un grand père au regard bien plus déplacé que les mains généreuses de Dieu.Extrait de " Dark Parts " On pense à aux canadiens de Timber Timbre, à l’américain Bon Iver ou encore à Antony and the Johnsons, un peu moins lyrique toutefois. Antony qui affirmait lors de la sortie de son dernier album que l’Europe était plus tolérante avec les identités floues, avec les transgenres.Sur Internet, il y a un clip de Perfume Genius assez émouvant. On voit le chanteur Mike, se faire pouponner puis pomponner par un grand gaillard aux muscles saillants et au bouc ras. Il finit les lèvres peintes et les doigts surmontés de grands couteaux. Une sorte d’Edward aux mains d’argent. La poésie des Frankenstein… « All waters »…Extrait de « All waters » L'album s'appelle « Put your back N 2 it »…le deuxième album de l’américain Perfume Genius...

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.