Ce matin, coup de projecteur sur l’un des plus importants festivals européens. Les Transmusicales de Rennes qui ont démarré hier et qui se poursuivent jusqu’à dimanche. L’occasion d’aller à la découverte de nouveaux artistes.

Ce sera encore et toujours le cas, notamment le dimanche 9 décembre, avec le groupe Archipel. Dans une autre vie, le groupe s’appelait Uncle Jelly Fish. Dirigé par Amaury Ranger, bien identifié pour avoir donné toute sa fièvre à François And The Atlas Mountain. Archipel dessine les contours de chansons aériennes, graciles baignées dans un folk qui irise parois une subtile hypnose électronique.

Extrait de « Seawater » par Archipel

Passionné de musique, on a tous en nous quelque chose des Transmusicales de Rennes. C’est au cœur de l’hiver, chaque année que le festival breton nous offre de retrouver l’énergie des commencements. Depuis toujours on vient aux Trans pour découvrir ce que l’on ne connaît pas encore. Rendez-vous en scènes inconnues. Des bons souvenirs qui se ramassent à la pelle. La Mano Negra qui fait patienter tous les directeurs artistiques de maisons de disques à la porte de leur loge, la grande première inoubliable de Nirvana sur scène en 1991, la première rave « ô Trans » avec Underground Resistance. Et puis des moments plus décevants. Forcément. C’est le jeu d’un festival qui mise sur la prime à la sueur et au sacre de l’instant. Les noms des artistes qui se succèdent sur le CD promotionnel du festival sont comme un jeu de piste. Peu d’indices. Un titre et la promesse d’un rendez-vous qu’il ne faudrait pas rater. Comme celui auquel nous invite Paul Thomas Saunders, 21 ans, originaire de Leeds.

Extrait de « Appointement in Samarra » par Paul Thomas Saunders

Le garçon est fasciné par le renouveau de l’école psychédélique comme une certaine Melody’s Echo Chamber, dernière sensation musicale qui affole la presse. Parisienne, mais originaire de Puyricard en Provence, elle a suivi l’enseignement du conservatoire, joué dans un orchestre symphonique. Etrange trajet qui la conduit aujourd’hui sur la piste d’un album bizarroïde entre psychédélisme et pop crade.

Extrait de « Bisou magique » par Melody's Echo Chamber

On saura être à l’heure du concert évènement de Lianne La Havas et Lou Doillon qui sera retransmis sur France Inter demain soir à partir de 21h dans l’émission « Ouvert la nuit ». En se remémorant qu’un certain Etienne Daho y faisait ses premiers pas sur scène en 1980, il y a 32 ans. Et qui nous rappellera que seule la transe conserve.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Programmation des Transmusicales 2012

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.