Partons dans l’espace avec le groupe français Air qui s’est vu chargé de composer la musique du film « Le voyage dans la lune » de Georges Méliès, à l’occasion de la restauration de cet incroyable court métrage de science fiction datant de 1902.

Extrait de « Astronomic club »

Dès cette introduction musicale, le groupe Air donne le ton. Imaginez l’inimaginable finalement puisque lorsque Georges Méliès réalisa ce film il y a 110 ans, il n’avait pas conçu de bande son. Et voici que sur l’agitation fébrile d’une congrégation d’astronomes à chapeaux pointus qui rêvent de conquérir la lune le groupe Air prend la mesure de l’espace pour composer une symphonie planante. Il nous révèle que Méliès non content d’avoir été un archéologue des effets spéciaux, avait en plus écrit sans le vouloir un manifeste de l’iconographie psychédélique. Avec la musique du groupe Air, son chef d’œuvre de dessins très animés et colorisés possède une troublante ressemblance avec la pochette culte de Sergent Pepper’s des Beatles.

Extrait de « Sonic Armada »

Le groupe Air a réussi son pari. Composer en toute liberté la bande originale d’un film muet tout en réalisant un album qui se suffit largement à lui même et qui peut donc s’écouter sans imaginer l’origine de sa composition.

Extrait de « Cosmic trip »

Comme la beauté de ces images du voyage sur la lune révèle l’audace d’un réalisateur qui croyait que le cinéma était une invention de l’illusion et de la magie qui ne pourrait jamais se conjuguer à une logique industrielle, la force de la musique du groupe Air est aussi de démontrer que la vraie modernité est de pouvoir s’accorder avec l’histoire et le patrimoine.

Extrait de « Seven stars »

Depuis leurs débuts en 1998 le groupe voulait décrocher la lune. C’est un cinéaste de génie, Georges Méliès, qui va leur offrir.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.