Voici le deuxième album de Mounira Mitchala, une artiste d’origine tchadienne, née dans un pays fracturé par la guerre civile mais dont elle chante toute la richesse culturelle.

Mitchala signifie « panthère ». Une panthère douce et téméraire à la fois. Une féministe, qui en appelle à la conscience des femmes pour s’engager

Extrait de « Hourra »

Mounira Mitchala est l’aînée d’une famille nombreuse, née dans un environnement de violences et de privations. Grâce à sa famille, elle trouve la voie pour s’émanciper en faisant des études. Après avoir passé son baccalauréat elle choisit le droit pour finalement devenir greffière au tribunal de N’Djamena. Mais l’identité de Mounira Mitchala c’est le chant et le rythme qu’elle conjugue à sa langue, l’arabe tchadien, pour faire passer ses messages. Dont celui du droit du peuple tchadien à disposer de conditions de vie décentes avec notamment un accès à l’eau pour tous.

Extrait de « Haguina »

L’inspiration de Mounira part toujours d’un rythme ancestral. La percussion est selon elle une pièce d’identité qui autorise à entrer dans la culture de chaque ethnie. La chanteuse ainsi nous fait partager sa connaissance des rythmes qui font œuvre d’emblème pour chaque tribu. L’occasion aussi de voyager avec les noms percussifs de ces rythmes : N’Gandja, Guissesse, Kidi Kotoko ou ces rythmes de l’ethnie Gourna dit rythme des vieux qui a inspiré cette chanson qui dénonce l’excision.

Extrait de « Nadira »

La voix de Mounira Mitchala est un instrument. Elle est souple et ronde à la fois. C’est le lien indispensable à ses yeux entre la tradition musicale de l’Afrique et la modernité. « Je ne voulais pas ressembler aux autres artistes même si c’est vrai que les tchadiens veulent ressembler aux rappeurs ou aux autres chanteurs africains. » Métissage et mélange des cultures, Mounira mêle parfois à sa langue natale le français comme pour offrir plus d’universalité à son combat.

Extrait de « Independance »

L’album de Mounira Mitchala s’intitule « Chili Houritki » qui signifie « Prends ton indépendance ». 12 chansons qui confirment ce que chantait un autre passeur : la musique et la danse sont des cris qui viennent de l’intérieur.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.