Ce matin vous nous présentez le premier album de Poliça, groupe originaire de Minneapolis emmené par Channy Casselle, une chanteuse à la voix immédiatement reconnaissable.

Une voix pure, presque cristalline qui pourtant n’hésite pas à utiliser avec obstination le procédé du vocoder, dispositif électronique qui opère un traitement synthétique sur la voix, très utilisé dans la musique électronique, popularisé par Air et Daft Punk en France, et qui avec Poliça offre à l’environnement sonore global du disque une dimension évidemment magnétique.

Extrait de « Form »

C’est un album décomplexé qui à l’heure de la domination folk cherche à ne pas faire dans la demi-mesure. C’est un disque de studio et de producteur où le pouvoir des machines, et autres logiciels électroniques est mis à rude épreuve par un véritable sorcier du son, Ryan Olson. La chanteuse qui s’est d’abord incarnée dans des études de violon, illustre ici sa passion obsessionnelle pour le travail sur la rythmique. On trouve aussi dans la réalisation du disque cette jubilation extrême pour les textures, et un goût prononcé pour la matière bionique poussée à son paroxysme qui livrent un duel sans merci avec les mélodies souvent glissantes de Channy Casselle. Le résultat est parfois déroutant, souvent envoûtant.

Extrait de « Lay your cards out »

Le disque est devenu en quelques semaines l’obscur objet du désir de la planète pop. Prince, qui fit tant pour le rayonnement de Minneapolis semble aux anges de voir un groupe de sa ville prendre la relève. Bon Iver et Jay Z en sont aussi devenus les meilleurs ambassadeurs, comme s’ils voulaient nous prévenir de ne pas se fier aux apparences de ce disque de synthèse plus incarné qu’il n’y parait.

Extrait de « Amongster »

« Give you the ghost » est le titre de l’album. Les fantômes dont il s’agit sont visiblement ceux d’une rupture sentimentale. La mélancolie s’insinue aussi dans la froideur polaire de l’électronique pour faire perler des larmes de synthèse.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.