Par Elsa Boublil.

Vous nous présentez ce matin un groupe qui sera en concert au festival Banlieues Bleues, le 25 avril, Interzone.

Le duo « Interzone » ou la rencontre d’un oudiste syrien très pointu sur les musiques orientales et du Maghreb : Khaled Aljaramani et le guitariste rockeur, fondateur du tumultueux « Noir Désir » : Serge Teyssot-Gay. Ils se sont rencontrés en Syrie en 2002, lors d’une tournée au Moyen-Orient et se sont immédiatement pris de passion l’un pour l’autre, notamment grâce à leur affinité musicale tout de suite évidente !

Extrait de “12644 : 7 temps”

Tous ces chiffres pour simplement mentionner que ce morceau a été écrit à 12644 kms de distance, pendant que l’un était à Damas et l’autre à Mexico. Et coïncidence, tous deux ont composé le même jour, au même moment un morceau sur un rythme impair, à 7 temps (ce qui rend très difficile de battre la mesure par exemple !) Un morceau qui signe, comme je vous le disais, leur affinité musicale, qui, malgré les kilomètres, les cultures et les continents lointains, se rassemble autour d’une sobriété, du silence, et d’une rage mélancolique.

Extrait (1) de “Sur la route de Homs”

Le morceau s’appelle « sur la route de Homs », première ville syrienne détruite au début de la révolution. Les phrases se répètent, lancinantes, comme pour évoquer l’errance, l’instabilité, l’angoisse et l’urgence de l’évasion.

Extrait (2) "Sur la route de Homs"

On a l’impression d’être sur la route avec eux, en exil : fuir la Syrie et se retrouver sur un territoire imaginaire, celui de la musique… croisée possible et pacifique de tous les mariages… Même ceux qu’on n’aurait jamais pu anticiper, comme celui-ci, particulièrement réussi et émouvant.

Alors, pour signer cette échappée en territoire imaginaire, celui sans dictature, ni pauvreté, ni horreur, Serge Teyssot-Gay et Khaled Aljaramani ferment leur album « Waiting for spring » (en attendant le printemps, en référence aux printemps arabes, d’ailleurs !) sur un chant en hommage à un poète assassiné en l’an 1191, qui, peu de temps avant de mourir, semblait avoir présagé sa mort, et écrivait ces vers : « Dieu, celui que vous voyez n’est pas mort/ mon âme est un oiseau, et ce corps sa cage/ je me suis envolé et sa cage est restée vide.

Extrait de “Evasion”

L’album d’Interzone s’appelle “Waiting for spring” en concert à Banlieues Bleues le 25 avril prochain...

Les liens

Festival Banlieues Bleues 29ème édition du festival Banlieues Bleues qui, du 16.03 au 13.04, présente 43 groupes (dont 30 créations ou inédits en France) dans 13 villes de Seine-Saint-Denis, ainsi qu’à Gonesse (95) et Paris : Misja Fitzgerald Michel, McCoy Tyner & Joe Lovano, Tony Allen & Amp Fiddler Motor City Remix, Marc Ribot Really The Blues, Sleep Song (Mike Ladd, Vijay Iyer, Serge Tessot-Gay…), etc. !

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.