En prélude à la journée spéciale que France Inter consacre à Alain Souchon, vous revenez sur les chansons de son répertoire qui pourraient illustrer tous les débats qui agitent déjà la campagne présidentielle.

Extrait de « En collant l’oreille sur l’appareil »

Depuis une semaine, des centaines de messages passionnés, affectueux de nos auditeurs et auditrices fleurissent notre site pour le remercier de lui, et beaucoup comme Anne lui écrivent et lui demandent : « au secours, occupes les ondes, ils vont trop nous casser les oreilles. 175 jours de campagne. Chante là, toi qui le fait si bien… » Eh bien, ma chère Anne, la réalité c’est que depuis 1977, Alain Souchon ne cesse de chanter la campagne.

Extrait de « Poulailler Song »

Dans ce poulailler électoral, nombreux seront les candidats qui stigmatiseront les élites.

Extrait de « « Les cadors »

Dans ce poulailler électoral, la peur, ou la haine de l’autre fera malheureusement de plus en plus recette.

Extrait de « On s’aime pas »

Dans ce poulailler électoral, il y en a quelques uns qui continueront tout de même à y croire.

Extrait de « Vous êtes lents »

Dans le poulailler électoral, peut être aussi faudra-t-il commencer par un mea culpa.

Extrait de « Pardon » Prendre à 1’36 jusqu’à 2’01/ total 25 secondes

Dans le poulailler électoral ils se bousculeront pour récupérer les indignés

Extrait de « S’asseoir parterre »

Dans ce poulailler électoral infernal, finalement, on aimerait juste que les candidats écoutent cette foule sentimentale que nous sommes. Comme on nous parle.

Extrait de « Foule sentimentale »

Un autre Alain, auditeur sur le site écrit : « Faites nous une belle chanson avant ces élections ». Alain Souchon peut lui répondre. Elles sont déjà faites et vous n’avez que l’embarras du choix.

Evénement(s) lié(s)

France Inter : une journée spéciale avec Alain Souchon

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.