Retour sur la sortie le 29 octobre dernier du nouvel album du trompettiste de jazz Erik Truffaz, accompagné de son quartet. Il vient de publier « El Tiempo de la revolucion ».

Marcello Giuliani à la basse, Marc Erbetta à la batterie et Benoît Corboz aux claviers dessinent un jeu épuré et une musique flottante pour laisser respirer la trompette ailée d’Erik Truffaz qui inspire et expire telle une brise légère s’insinuant partout, comme la mer s’insinue dans les coquillages. Dans nos oreilles coquillages, les mélopées sinueuses de Truffaz agissent comme un miracle, un miracle qui se reproduit à chaque disque.

Extrait de « El tiempo de la revolucion »

La révolution ici n’est ni politique ni sociale. Elle est intime. Truffaz exprime cette fois-ci avec ces 10 nouveaux titres, ses bouleversements personnels qui jalonnent nos vies et qui constituent au bout du compte une sorte de vie romanesque. On avance, on avance avec Erik Truffaz même si on n’a pas d’essence. On avance, on flotte, et on s’envole avec cet amour précieux du détail pour faire de tout ce funambulisme musical une quête de tranquillité. C’est ainsi que l’on trouve dans ce disque des moments de pure beauté. Un matin froid, Truffaz et Benoît Corboz son clavier se retrouve face à face et décide d’improviser une langue musicale. Une langue des signes, celle que les harmonies dessinent dans un espace vide. Un souffle passe.

Extrait de « Un souffle qui passe »

Il y a aussi la voix d’Anna Aaron qui vient poser ses voiles sur trois titres comme celui-ci.

Extrait de « Blow away »

Un titre par jour sortira du studio d’enregistrement pour ce disque qui honore avec grâce le label Blue note. Le bleu de la révolution signifie ici cette recherche constante chez Truffaz de la poésie, celle qui permet d’élargir le monde. Eric Truffaz écrit au dos de sa pochette : « la musique nous permet de tisser un lien entre le ciel et la terre » Nul doute possible. Avec chacun de ses disques, on se sent protégé et grandi à la fois.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.