Dix-sept ans après ses débuts, seule sur scène dans les bars à Paris, La Grand Sophie sort aujourd’hui son nouvel album, le sixième de sa carrière. Il s’intitule « La place du fantôme ». Sophie Huriaux a mis du temps pour faire en sorte d’harmoniser son nom d’artiste avec la valeur profonde de ses disques. En 2012, le changement c’est donc d’abord cela. La Grande Sophie est grande parce qu’elle a commis un grand disque. Dix chansons presque parfaites, 38 minutes de bonheur, d’ombres et lumières qui s’ouvrent par un grand courant d’air frais.Extrait de « Bye bye, etc. » La Grande Sophie n’a plus le choix. C’est une femme inquiète et forte à la fois, qui scrute sa vie passée, joue avec ses fantômes, défie ses fractures, et plonge la tête la première dans son miroir, son beau miroir, pour tenter d’adoucir la dure loi de la lucidité.Extrait de « Tu fais ton âge » C’est une femme qui chante, la quarantaine caressante, qui impressionne réellement. Comme si une thérapie pouvait être joyeuse, comme si s’alléger et se libérer de ses démons était un jeu. Dans le fantôme de La grande Sophie, il y a le fantasme qu’elle expose à nos oreilles. Cette étrangère qui se cache en elle et qui nous bouleverse.Extrait de « Suzanne » L’album définit assez bien par ailleurs ce que devrait être pour toujours la pop musique française. L’art d’exprimer la gravité avec enthousiasme. Et comment ne pas évoquer non plus cette déclaration d’amour à la fois simple et juste à une amie que nous connaissons bien.Extrait de « Ma radio » « Ma tête pour trouver des idées, mes doigts pour écrire des textes et jouer de la guitare, ma bouche et mes cordes vocales pour chanter, mes jambes et mon bassin pour bouger, mon ventre et mon dos pour respirer ». En s’engageant de la sorte, La Grande Sophie devra assumer désormais son superlatif. La très grande Sophie.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.