Veronica Falls est un tout jeune groupe britannique.

Oui ils ont sorti leur premier album fin octobre et pour les Parisiens curieux, ils étaient la semaine dernière au Point Ephémère, très bon lieu du canal Saint-Martin.

L’occasion de prouver sur scène qu’ils valent aussi bien que ce qu’ils donnent sur disque.

Extrait « Bad feeling »

Ils viennent de Londres. C’est là en tout cas qu’ils travaillent aujourd’hui. La chanteuse Roxanne Clifford et le batteur Patrick Doyle se sont rencontrés à Glasgow. A l’époque lui était bassiste. Puis une petite Française exilée outre-manche est entrée dans le groupe : Marion Herbain. On lui a mis une basse entre les mains et hop ! elle est devenue bassiste. Elle dit qu’elle apprend encore mais elle a de très bon gènes, son père notamment dans les années 70 a joué pour Magma. Veronica Falls a migré à Londres y a trouvé son batteur et un label bienveillant : Bella Union.

Label dirigé par Simon Raymonde, guitariste et compositeur de feu l’excellent Cocteau Twins. Un homme qui a décidemment toujours très bon goût…

Extrait « The Fountain »

Alors c’est sûr, c’est encore un peu propret, pas adolescent mais il y a un côté : « on a écouté, aimants, nos aînés inspirés », bien plus rugueux type Jesus and Mary Chain ou Cocteau Twins précisément.

Ca manque sans doute peut-être d’un peu de folie, mais c’est un premier album. Et en fait là je fais ma peau de vache mais sincèrement j’adore. Notamment celle là.

Extrait « Found love in a graveyard »

Ça veut dire « J’ai trouvé l’amour dans un cimetière »…Bah oui pourquoi pas. Pas d’autres dates en France pour l’instant pour Veronica Falls mais c’est sûr : on va entendre reparler d’eux…

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références

L'équipe

Mots-clés:

(ré)écouter Encore un matin Voir les autres diffusions de l'émission

Jaakko Eino Kalevi

Fortune

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.