Par Laurence Peuron.

Aujourd'hui, vous nous parlez d'un grand monsieur du cinéma qui tente de se faire un nom dans la musique : David Lynch.

Oui parce que tout le respect qu'on doit à sa cinématographie n'empêche pas qu'on ait pu avoir jusque là quelques doutes sur son génie musical.

Bien, bien pire que Woody Allen avec son saxophone, qui, lui est un bon artisan, Lynch a quand même, depuis qu'il s'est piqué de musique quelques beaux désastres derrière lui.

Ce concert notamment au festival des Inrocks où il a vidé la salle en se faisant siffler copieusement.

Et cette prestation à la fondation Cartier en 2007 qui valait surtout l'expérience people. Ouah Lynch en vrai au piano...

Là, ça y est, il tient quelque chose.

Extrait "Pinky's dream"

Mais là ce n'est pas lui qui chante… Effectivement, c'est Karen O. Une brune incendiaire et totalement folle qui officie d'ordinaire au sein des Yeah Yeah Yeahs, très bon groupe new-yorkais.

Sur ce disque très atmosphérique qui pourrait aussi être une excellente bande originale d'un de ses films, Lynch chante aussi. A sa manière, lynchéenne...

Extrait "Stone’s gone up"

Oui c'est quelque chose qui le tient depuis longtemps. Déjà pour son film "Eraserhead" en 1977, il avait écrit une chanson. Il y a plusieurs titres de lui aussi dans "Inland Empire".

Début des années 2000, avec l'actrice Rona Hartner, il a enregistré un disque assez catastrophique, qui a circulé un moment sous le manteau et qu'il ne revendique surtout pas.

Et puis, il y a 4 ans, Lynch a monté une structure entièrement dédiée à sa passion : "David Lynch Music". Fin 2010, du coup, le label Pias lui commande un disque. Dernier extrait.

"These are my friends"

Pas de concerts annoncés encore mais pour info, David Lynch a ouvert fin août un club rue Montmartre à Paris. Ca s'appelle: "le silencio". Assez sélect : il faut avoir sa carte de membre qui coûte entre 400 et 1500 euros l'année. En revanche à partir de minuit c'est ouvert à tout le monde. Si votre tête toutefois revient au physio à la porte.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références

L'équipe

Mots-clés:

(ré)écouter Encore un matin Voir les autres diffusions de l'émission

Jaakko Eino Kalevi

Fortune