Ce matin vous nous présentez le quatrième album du tandem Sporto Kantès, qui depuis leur démarrage en 1998 fait souvent le bonheur des playlist estivales, et de nombreuses marques qui utilisent leur musique pour des pubs télé. Ils reviennent avec un album sobrement intitulé « 4 ».

Nicolas Kantorowicz et Benjamin Sportès qui forment Sporto Kantès ne font pas exprès d’être doués pour le gimmick, et cette forme de composition joyeuse, efficace et surtout iconoclaste. Ce sont les chefs d’une cuisine musicale exotique, épicée, ou le sucré salé a fait ses preuves depuis leurs débuts. A l’image de ce titre où ils ont appelé la chanteuse d’origine marocaine Hindi Zara pour intensifier leur recette de spaghettis à la sauce western Ennio Morricone

Extrait de « My life »

Sporto Kantès opère un grand mix entre samples, collages et parties jouées. C’est l’histoire d’une vraie complémentarité entre deux sensibilités musicales qui n’ont pas toujours été au diapason. C’est aussi le creuset d’une traversée dans toutes les musiques qui ont jalonné la vie respective des deux membres du groupe depuis le début des années 80. Punk Rock, puis hip hop, reggae, dub, électro et chanson, des étiquettes de saison qu’ils finissent par battre comme s’ils jouaient aux cartes. Trouvant toujours dans leur jeu un nouveau joker comme ici avec l’apparition du groupe Sourya.

Extrait de « Going tonight »

Avec Sporto Kantès, il y aussi un sens aigu de l’autodérision qui fait que même Dorothée peut aimablement cohabiter avec une citation sonore du cinéaste et ethnologue Jean Rouch. Ce plaisir de la citation parcourt le disque, comme si le groupe faisait de chaque chanson un test ADN de paternité. Comme ici où c’est le début du texte du « Like a Rolling Stone » de Bob Dylan qui sert de rampe de lancement à la chanson.

Extrait de « Once upon the time »

Avec ce nouvel album c’est finalement un peu le même vertige que dans cette campagne électorale présidentielle. Une proposition par jour ! Sauf qu’avec Sporto Kantès c’est une proposition par chanson, mais qui finit toujours par tenir ses promesses.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.