Ce matin, vous nous présentez le grand pianiste virtuose Roberto Fonseca, né en 1975 à la Havane… Il revient avec un nouvel album intitulé « Yo ».

Extrait de « 80’s »

Ca commence sur un air de fête, un carnaval qui s’improvise alors que Roberto Fonseca nous rappelle avec son incroyable jeu pianistique qu’il est d’abord un rythmicien, un amoureux de la percussion. Un nouvel album qui s’intitule « Yo ». En français comprenez : « je ou « moi ». Une pochette d’album où Roberto Fonseca se présente torse nu les mains ouvertes vers le ciel. Et pourtant nulle trace d’égocentrisme dans ce nouveau disque, généreux dans le partage, ambitieux dans sa volonté d’harmoniser les instruments électro analogiques avec ceux de la tradition et surtout d’ouvrir le dialogue entre la musique cubaine et africaine.

Extrait de « Bibisa »

Roberto Fonseca respire avec la musique depuis sa naissance. Elevé dans le quartier de San Miguel à la Havane, sa grand-mère paternelle lui transmet sa foi pour le culte des ancêtres, celui aussi de la santeria, religion cubaine où la musique est profondément présente. Son père est batteur et sa mère est la chanteuse Mercedes Cortes dont Roberto Fonseca dit qu’elle est une source inépuisable d’énergie vitale. Il l’invite donc à composer à quatre mains un titre pour lequel le rappeur américain Mike Ladd est venu poser son flow.

Extrait de « Mi Negra Ave Maria »

Musique de feu et de sens, les morceaux de Fonseca jaillissent d’un chaudron magique à haute température et montrent l’incroyable force de ce disque témoin de ce syncrétisme musical entre les rythmes cubains, la samba brésilienne, et comme dans ce titre, le Sénégal du chanteur Assane Mboup.

Extrait de « Quien soy yo »

C’est bien d’une mise à nu de Roberto Fonseca dont il s’agit. Et de l’un des manifestes les plus émouvants et efficaces pour exprimer la richesse incomparable de l’apport de la diversité dans un jazz qui sait regarder l’avenir en souriant. Attention grand, très grand disque.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.