C'est le nouveau projet de Nicolas Jaar, prodige de l’intelligent électro avec le guitariste Dave Harrington. Ils ont formé le groupe Darkside , dont le premier album vient de sortir. Il s’intitule « Psychic »

Extrait « Golden Arrow »

Tout a commencé dans une chambre d’hôtel à Berlin. Nicolas Jaar improvise avec ses claviers pendant de Dave Harrington enroule ses riffs sur ces paysages sonores en apesanteur. Une expérimentation en très haute altitude qui provoque un incident bizarroïde. Les enceintes ou plus précisément les petits hauts parleurs sur lesquels les deux musiciens sont branchés vont exploser. Petit nuage de fumée en court circuit pour une musique qui au final semble faire fumer les enceintes

Extrait « Heart »

Darkside pour faire bien sûr référence à Darkside of the moon des Pink Floyd, mais pas seulement. Dans cet album aux tempos lents, tranxenisés, il y a une foule de fantômes, de spectre, de rêves d’Amériques. Ce que Mathias Riquier du magazine Tsugi désigne comme « Un fantôme qui plane sur l’album comme l’ombre du nouveau World Trade Center sur le vaste appartement qu’occupe Jaar en plein TriBeCa, sur Manhattan ». Une sorte de blues expérimental avec des guitares qui sonnent souvent comme du Gilmour, mais aussi parfois comme du knopfler. Un Dire Straits des débuts sous extasy

Extrait de « Paper Trails »

L’album s’intitule Psychic pour faire référence à l’obligation de connections entre deux esprits en vagabondages exploratoires. Il est aussi inspiré des petites échoppes New yorkaises presque clandestines et qui vendent aux plus démunis de la voyance de rue histoire de faire dire à Nicolas Jaar que « le capitalisme a besoin de surnaturel ». De surnaturel il y en a à foison dans ce disque à la fois précieux et rugueux. Qui commence comme un idéal disque de salon et qui se termine en secousses sismiques plus dangereuses

Extrait « Metatron »

Darkside ou le blues électronique de deux sorciers vaudous. Le coté obscur de la force a trouvé une belle transposition musicale au 21ème siècle

Darkside
Darkside © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.