Extrait de « Piensa en mi »

La musique est aussi à l’heure espagnole puisqu’en ce lundi 21 novembre sort en France, quelques semaines après l’Espagne, une compilation qui retrace trente ans de chansons par la diva espagnole Luz Casal.

En Espagne comme ailleurs, il y a la crise, la rigueur, le gouvernement qui tombe, ici la droite qui congédie la gauche, les indignés de la Puerta del sol et… une voix qui rassemble, réunifie et symbolise l’espoir victorieux sur toutes les guerres intérieures. C’est celle de Luz Casal, vibrante et unique. Cette voix qui a d’abord incarné, il faut le rappeler, il y a trente ans, la résistance d’une culture espagnole jaillissante, excitante et excentrique face à la mondialisation avec l’insolence de Pedro Almodovar. Puis cette même voix a traversé ces trois décennies dans tous les genres et les styles musicaux avec toujours cette volonté de faire revivre en chanson la beauté de la langue espagnole.

Extrait de « Amado mio »

Luz Casal est l’icône d’une Espagne moderne, ouverte, progressiste et tolérante qui n’ignore rien de son histoire et de son patrimoine. En 2009, elle livre sa relecture personnelle des boléros traditionnels qui ont irrigué la culture hispanique des années 30 à 60. Luz Casal illumine de sa voix blessée ces ballades langoureuses qui parfois ont porté la douleur et la résistance de ces peuples qui ont connu la soumission et la privation de libertés. Mais Luz Casal est aussi parfois l’auteur de ses chansons comme elle le prouve encore une fois dans cet inédit.

Extrait de « Un ramo de rosas »

Luz Casal, née en Gallice et élevée dans les Asturies est une battante. Elle vient à bout d’un premier cancer du sein diagnostiqué en 2006. Deux ans plus tard, rechute. Elle libère la parole des malades en parlant sans pathos, ni concession de son combat. Le 8 février dernier elle est de retour sur scène à Madrid et c’est l’Espagne toute entière qui célèbre cette battante et militante de la vie et du respect de toutes différences. Elle témoigne encore de son engagement pour la culture hispanique et enregistre une chanson de la chilienne Violeta Parra. __

Extrait de « Gracias a la vida »

« Gracias a la vida », merci la vie. Luz Casal porte si bien son prénom. Lumière immanente à une vie dédiée au sentiment.

Les liens

La page de la chronique "Encore un matin" sur Facebook

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.